Communiqué de presse - 2014-02-21 - Le Budget 2014-2015

Document original

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Le coût de la formation des pompiers à temps partiel sera enfin assumé par le gouvernement!

L’Association applaudit la mesure annoncée hier, lors du dépôt du Budget Marceau, mesure qui permettra aux pompiers à temps partiel d’obtenir un remboursement sur leurs coûts de formation et de soulager les villes de ces coûts majeurs.

Cette annonce vient corriger en effet cette dichotomie entre les pompiers temps plein et les pompiers à temps partiel. Le programme de formation des pompiers temps plein est couvert par un programme scolaire spécifique relevant du ministère de l’Éducation. Ce programme sert principalement les grandes villes de 250 000 habitants et plus, qui par règlement, ont une obligation d’embauche de pompiers possédant le DEP et le DEC spécialisé, alors que le programme des pompiers à temps partiel relève de l’École Nationale des Pompiers du Québec dont les coûts sont assumés soit par l’individu étudiant, soit par les municipalités. Ce programme de formation des pompiers s’adresse à toutes les villes dont la population est inférieure à 250 000 habitants et qui par règlement, ont l’obligation de formation au programme pompier 1 pour les villes dont la population est inférieure à 25 000 habitants et pompier 2 pour les villes entre 25 000 et 250 000 habitants.

Selon le président de l’Association M. Daniel Brazeau : «C’est une mesure sans précédent qui vient corriger la situation et qui donnera accès partout à travers le Québec au programme de formation des pompiers à temps partiel ce qui améliorera sans aucun doute le processus de recrutement tant difficile en région ».

L’Association avait réclamé des correctifs et souligné ce déséquilibre dans un mémoire déposé au ministre de la Sécurité publique lors du Forum sur la sécurité incendie tenue à Québec en juin 2012. Nous sommes ravis qu’une mesure corrective ait été introduite au budget sous forme de crédits de quatre millions de dollars annuellement.

Nous tenons à souligner le travail du ministre de la Sécurité publique, M. Stéphane Bergeron dans ce dossier. Il avait clairement compris la problématique et s’est afféré à chercher des solutions financières auprès de son gouvernement. Nous le félicitons pour ces démarches.

Lors du dépôt de son budget, le ministre des Finances, M. Nicolas Marceau, a quant à lui souligné les efforts admirables des pompiers qui supportent sans relâche les citoyens et citoyennes du Québec lors des catastrophes et nous savons tous combien ils ont été sollicités dans les derniers mois. Cette mesure a été applaudie par tous les députés de l’Assemblée Nationale.

L’Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ) existe depuis 1968 et regroupe plus de 1 000 cadres du milieu de l’incendie répartis dans 650 municipalités, industries et institutions de la province. L’association a pour mission d’être le porte-étendard de l’excellence en sécurité incendie. Par notre expertise, nous participons au développement des différents règlements, lois et formations touchant le domaine de l’incendie au Québec, en collaboration avec les instances concernées.

-30-

Source : Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ)
Renseignements : Isabelle Harvey
Coordonnatrice aux communications
Association des chefs en sécurité incendie du Québec (ACSIQ)
Téléphone : 450 464-6413 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Imprimer E-mail

Coordonnées

5, rue Dupré
Beloeil (Québec)  
J3G 3J7
Téléphone 
450-464-6413
Téléphone sans frais
1-888-464-6413
Télécopie  
450-467-6297
 

Nous écrire

ACSIQ logo

Connexion